Besoins du territoire

La réponse aux besoins en matériaux et à la gestion des déchets en Oise

L’évolution démographique du territoire à la hausse et les grands projets d’aménagement à venir comme le Canal Seine-Nord, la mise au grand gabarit de l’Oise, l’évolution de l’habitat actuel (Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte) et le développement important de logements dans le sud du territoire entraineront des besoins croissants en matériaux ainsi que la nécessité d’une maîtrise des déchets issus de l’activité du BTP.

 

 

 

Les flux des matériaux et déchets de la construction dans l’Oise

(Source : projet de plan de déchets du BTP 2015 du département de l’Oise)

 

Les flux des matériaux et déchets de la construction dans l’Oise

 

Une pénurie en matériaux et en gestion des déchets du BTP

Actuellement, quelques entreprises sont présentes sur le territoire mais ne disposent pas des capacités suffisantes en matière de production de matériaux et de gestion des déchets du BTP :

  • les quantités produites en matériaux nécessaires à l’activité du BTP sont en baisse. En 1993, le département était autosuffisant à 100%. En 2015, l’autosuffisance est tombée à 50%
  • 44% des capacités des ISDI (Installation de Stockage de Déchets Inertes) de l’Oise sont saturées par des déchets de l’Ile-de-France (source : Projet de Plan Départemental de Prévention et de Gestion des Déchets issus des chantiers du Bâtiment et des Travaux Publics, appelé PDPGDBTP) de l’Oise
  • absence d’installation de traitement des terres polluées
  • absence d’installation de gestion de l’amiante lié
  • une seule déchetterie professionnelle sur le département. A noter que les déchetteries publiques accueillent à l’heure actuelle les déchets professionnels. Cependant, les capacités d’accueil sont extrêmement limitées et leur coût élevé reste bien souvent à la charge du contribuable.

 

 

A court terme, l’Oise sera donc confrontée à une pénurie de production de matériaux ainsi qu’à une saturation de ses capacités de stockage des déchets du BTP. L’offre de proximité en matériaux de construction doit être revue à la hausse pour limiter la montée des prix et l’intensification des transports routiers.
Les besoins en recyclage doivent être pris en compte pour répondre aux objectifs de la Loi de Transition Energétique et aussi pour lutter contre les dépôts sauvages qui s’élèvent à plus de 700 000 tonnes par an sur le seul territoire de l’Oise. De plus, un réseau de déchetteries professionnelles devra être créé pour accueillir les déchets des artisans, dont une grande part est recyclable.

 

 

Notre projet : créer une filière de valorisation et de traitement unique sur le territoire.

Bois du Roi