Préserver la biodiversité

La nécessité de préserver et de développer la biodiversité du Bois du Roi

La biodiversité du massif forestier s’est appauvrie de 85% au cours des soixante dernières années.

 

Le Bois du Roi est confronté à un paysage de plus en plus uniforme avec une régression des milieux riches : lisières et milieux ouverts (landes et pelouses sur sable) qui génèrent la raréfaction de l’Ephippigère des vignes et de l’Engoulevent d’Europe.

 

Un programme de restauration écologique est indispensable afin de récréer la dynamique des écosystèmes menacés.

CARTE DU RESEAU DE LANDES DU BOIS DU ROI DE 1950 à 2014

Réconcilier biodiversité et développement économique

Cette remise en état, adaptée et durable, est possible grâce au projet d’Ecopôle qui réconcilie à lui seul développement économique et biodiversité.

 

Bien avant l’autorisation d’exploiter, la société Bois du Roi Paysagé, accompagnée de l’Office de Génie Ecologique (OGE) ont engagé des chantiers écologiques afin de garantir l’enrichissement environnemental du Bois du Roi.

 

Pour exemple, quelques pieds de Véronique en Epi ont été comptabilisés en 2008, pour passer à plus de 250 000 en 2012. Grâce à ces actions, le Bois du Roi est devenu le site de Véronique en Epi le plus important de toute la Picardie.

 

 

Le Bois du Roi est devenu le site de Véronique en Epi le plus important de toute la Picardie.

Le Bois du Roi est devenu le site de Véronique en Epi le plus important de toute la Picardie.

Le comptage des pieds de Véronique en Epis.

Le comptage des pieds de Véronique en Epis.

Le comptage des pieds de Véronique en Epis.

Le comptage des pieds de Véronique en Epis.

Bois du Roi